Santé & Bien-être

Quels sont les bienfaits d’un savon saponifié à froid ?

Je découvre

C’est quoi la saponification ?

La saponification est le terme que l’on utilise pour nommer la réaction chimique qui permet de fabriquer un savon. Le processus de fabrication du savon se fait en mélangeant différents corps et ingrédients. La saponification résulte alors de la réaction chimique entre un corps gras, en principe des huiles végétales et un agent alcalin, comme de la soude pour obtenir un savon solide et de la potasse pour l’obtention d’un savon liquide.

Cette réaction chimique est une hydrolyse qui se traduit par l’épuisement total d’un des deux corps, en l’occurrence la soude une fois le savon fini. Ce processus est long, mais permet de fabriquer un savon de qualité.

Pourquoi utiliser la saponification à chaud ou à froid ?

Ces deux méthodes fonctionnent et permettent d’obtenir du savon, cependant, la saponification à chaud a des répercussions sur la qualité du produit.

La saponification à chaud

La saponification à chaud est très utilisée par les industriels car elle permet de produire plus vite et donc en plus grosse quantité. Les ingrédients de bases, comme les huiles végétales, et même parfois la graisse animale, sont chauffées pendant plusieurs heures pour obtenir une pâte à savon qui est ensuite rincée à l’eau pour retirer le reste de soude. Cette méthode n’est pas vraiment écologique puisqu’elle consomme beaucoup d’énergie (eau, électricité), ni qualitative puisque le fait de chauffer les huiles détériore leurs bienfaits et donc le savon sera de moins bonne qualité.

Cependant, le savon d’Alep et le savon de Marseille très largement reconnus, sont des savons saponifiés à chaud. Ce sont tout de même des savons de qualité, aux vertus dermatologiques avérées, puisque les huiles utilisées lors de leur fabrication comme l’huile d’olive, l’huile de palme ou l’huile de baie de laurier sont des huiles résistantes à la chaleur.

La saponification à froid

Voici une méthode plus respectueuse de l’environnement et qui vous permet de profiter de tous les bienfaits des composants du savon.

Un savon artisanal

Cette méthode est la méthode classique, celle utilisée par nos aînés et les artisans savonniers de nos jours. Excepté les ingrédients tels que le beurre de karité ou la cire d’abeille qui doivent être fondu à basse température pour être incorporés dans les savons artisanaux, les autres éléments ne sont pas chauffés et la fabrication se fait à température ambiante. Les corps gras sont ajoutés en excès pour éliminer l’intégralité de la soude. Et après avoir fait le mélange des ingrédients, les savons sont coulés dans les moules pour une durée de 48h puis ils sont démoulés et stockés à l’abri de la lumière pour une cure de minimum 4 semaines.

Un savon plus naturel et surgras

Ces savons à froid et surgras sont beaucoup plus doux et hydratant car cette méthode durant laquelle les ingrédients ne sont pas chauffés permet la conservation de tous les bienfaits de ces composants. A noter que la fabrication du savon saponifié à froid est moins énergivore donc plus écologique. De plus, la sélection des matières premières contribue également à la qualité du produit, en choisissant des ingrédients bio par exemple, vous assurez un soin respectueux de votre peau et de l’environnement. On le dit surgras en référence au surplus d’huile que l’on met pour éliminer la totalité de l’agent alcalin (ce surplus vient soit de l’ajout du corps gras en excès soit d’une réduction de soude). Ce surgraissage donne un savon beaucoup plus doux et moins agressif, qui hydrate intensément la peau et préserve le film hydrolipidique souvent mis à mal lorsque l’on a la peau sèche et sensible. Lorsque vous avez ce type de peau le savon surgras peut-être d’avantage conseillé que le savon de Marseille.

Où acheter son savon saponifié à froid bio ?

Vous n’êtes pas adepte du fait maison, ne vous en fait pas, Sens Nature possède des savons saponifiés à froid fait pour vous ! Vous pourrez le choisir selon vos besoins et vos envies. Les savons solides sont aujourd’hui les savons à favoriser pour protéger la nature. Comme dis précédemment, leur fabrication nécessite moins d’énergie, et si vous êtes adepte du zéro déchets, ils sont la solution aux gels douche qui encombre la salle de bain. Ils sont utilisables sur le corps et même les cheveux. De plus leurs compositions issues de l’agriculture biologique vous feront profiter de tous les bienfaits des ingrédients, pour une peau douce et hydratée.

Quel savons choisir pour la peau ?

Pour la peau du visage

Les savons au lait d’ânesse trouveront leur place pour le soin de votre visage ! Grâce à son excellente tolérance cutanée, le savon au lait d’ânesse de la marque Diane sera parfait pour le soin de votre peau, parfait pour les peaux atypiques ou sujettes aux rougeurs vous pouvez choisir le savon nature ou avec un parfum et des ingrédients végétaux différents pour profiter de bienfaits supplémentaires. Ces savons peuvent aussi être utilisés sur le corps.

Pour le corps et les mains

Pour nettoyer le corps et les mains nous vous recommandons le savon à l’aloé vera de chez prim aloe, reconnue pour ses vertus hydratantes, l’aloe vera sera parfait pour hydrater votre peau. Grâce aux vertus nourrissantes de l’huile de coco et de l’huile de tournesol, obtenez une peau douce ! Ce savon surgras est idéal pour les peaux sensibles et sèches.

Pour les cheveux

Pour vos cheveux, la gamme de shampoing solide de balade en Provence sera parfaite ! Vous pourrez choisir entre :

  • Le shampoing solide pour tout type de cheveux, parfumé aux agrumes, il assainit les cheveux tout en les nourrissant et favorisant leur croissance.
  • Le shampoing solide pour homme, parfumé aux agrumes, il adoucit, fait briller et nourrit les cheveux !
  • Le shampoing pour cheveux fins, parfumé à la lavande, contient tous les éléments essentiels pour booster vos cheveux afin d’être plus volumineux. Il permet également de lutter contre la chute des cheveux tout en leur apportant brillance et douceur.

Retrouvez tous les bienfaits de ces produits dans leur description sur notre site.

Comment savoir si un savon est bien saponifié à froid ?

Ce n’est pas très compliqué, la plupart des savons à froid disposent du logo SAF, du label Slow Cosmétique, du label Nature et Progrès ou de l’inscription « savon à froid » indiqué sur l’emballage. Attention, un savon avec le logo bio n’est pas forcément un savon saponifié à froid. Si vous avez un doute, jetez un œil à la liste des ingrédients et observer si le mot « sodium » fait parti du premier ingrédient alors c’est un savon non saponifié à froid.

Si la liste des ingrédients commence par le nom de l’huile principalement utilisée dans la fabrication du savon comme par exemple cocos nucifera oil (huile de coco de noix de coco) alors c’est un savon saponifié à froid. Dans un savon saponifié à froid, vous ne trouverez également jamais de conservateurs tels que EDTA, Tetrasodium, BHT, Glutamate …

Le processus de fabrication pour faire un savon à froid ou saf pour les connaisseurs :

Tout d’abord, la fabrication doit se faire dans un lieu où la température est inférieure à 30°. Sachez que dans vos savons, vous pouvez incorporer tous les ingrédients suivant : Une huile en surgras comme l’huile de macadamia, d’amande douce, de noyaux d’abricot, de chanvre et d’autres huiles végétales, des huiles essentielles mais aussi du lait (chèvre, brebis, ânesse, jument) ou des fleurs, de l’argile ou encore du miel.

Voici une recette !

Le matériel dont vous aurez besoin :

  • Des moules en silicones que vous utiliserez exclusivement pour la fabrication de savon, ou des moules avec du papier sulfurisé.
  • Des lunettes de protection
  • Une paire de gants en caoutchouc
  • Un masque de protection
  • Un grand saladier en verre ou en inox pour la pâte à savon
  • Une balance
  • Thermomètre de cuisine

Recette pour un savon basique :

  • 28g d’huile de ricin
  • 170g d’huile de coco
  • 737g d’huile d’olive
  • 283g d’eau
  • 124g de soude caustique (disponible dans les magasins de bricolage)

Comment procéder :

  1. Pesez vos huiles et faites fondre l’huile de coco au bain-marie. Quand celle-ci est fondue, dans un récipient versez l’huile de ricin et l’huile d’olive en veillant que la température soit comprise entre 37 ° et 46 °
  2. Pesez l’eau et versez-la dans un saladier en verre ou en inox.
  3. Ajoutez ensuite la soude. Pour éviter toutes éclaboussures, versez la soude le long de la paroi du récipient puis mélangez avec un fouet. Lorsque la soude est bien dissoute, l’eau est de nouveau translucide. Cette réaction chimique produit de la chaleur, il faut donc attendre que le mélange refroidisse et arrive à une température comprise entre 37° et 46°. Pour la prochaine étape, la différence de température entre de mélange des huiles et de la soude ne doit pas excéder 10°.
  4. Versez délicatement la soude mélangée à l’eau dans les huiles, puis mélangez vigoureusement avec un fouet, jusqu’à obtenir une trace. Ce que l’on appelle une trace est en fait une trace dans le saladier que l’on observe lorsque l’on fait couler un peu de pâte, cela montre que la pâte à savon s’épaissit. Il ne faut pas s’arrêter de mélanger tant que cette trace n’est pas observable. Cette étape peut durer plusieurs minutes.
  5. Versez ensuite la pâte dans les moules et laissez reposer 24 à 48 heures
  6. Une fois le temps de repos passé, démoulez les savons avec des gants et laissez les sécher pendant un minimum de 4 semaines.
  7. Après ces 4 semaines, munissez-vous d’un papier PH, humidifiez un peu le savon et vérifier que le PH soit compris entre 8.5 et 10 si ce n’est pas le cas laissez sécher encore 1 à 2 semaines et retester le PH.

Pour ajouter des huiles essentielles, de l’argile ou des fleurs :

  • 64g de soude caustique
  • 128g d’eau déminéralisée
  • 145g d’huile de coco
  • 49g de beurre de karité
  • 120g d’huile d’olive
  • 120g d’huile de tournesol
  • 20g d’huile de ricin
  • 1/4 de petite cuillère d’argile colorée pour les cosmétiques mélangée avec 1 petite cuillère d’eau déminéralisée (cela servira de colorant)
  • 14g d’huile essentielle

C’est partie :

Après avoir effectué la recette de base énoncée au-dessus et que vous avez obtenu la trace, ajoutez :

  • Les huiles essentielles de votre choix, nous vous recommandons l’huile essentielle de ylang-ylang, de lavande, de camomille ou de rose. Elles parfumeront en douceur vos savons et vous apporteront leur bienfaits.
  • De l’argile colorée (quelques pincées) mélangée à l’eau déminéralisée (128g) pour un savon coloré.
  • Des petites fleurs (fraiches ou séchées) pour donner de l’originalité à votre savon

Une recette avec du lait de chèvre :

  • 340g d’huile de coco
  • 425g d’huile d’olive
  • 369g de lait de chèvre
  • 170g de soude caustique
  • 28g d’huile essentielle (celle de votre choix)

Fabrication du savon au lait de chèvre

  1. Le lait doit être placé au congélateur un jour avant la fabrication du savon.
  2. Écrasez le lait dans un bol et placez-le dans un plus grand récipient rempli d’eau et de glaçon afin de bien garder le tout au frais.
  3. Ajoutez doucement la soude et mélangez. (dans le cas où les glaçons fondent, remplacez-les afin de garder la mixture au frais. Le lait ne doit pas devenir marron. Et enfin comme la recette précédente versez les huiles dans votre mélange lait + soude et mélanger jusqu’à obtenir la trace.
  4. Ajoutez l’huile essentielle de votre choix et mélangez
  5. Le temps de repos et de séchage est le même que pour la recette de base.

Ces petites recettes ne sont pas les seules, laissez libre court à vos envies et vos besoins en adoptant les ingrédients qui vous correspondent !

Cependant, si vous désirez changer les huiles qui sont utilisées dans les recettes il faut recalculer le dosage car selon les huiles, l’indice de saponification change et donc le grammage de soude à utilisé change aussi. Il vous faut multiplier l’indice de saponification à la soude caustique par le grammage : par exemple, 200g d’huile d’olive dont l’indice de saponification est de 0.135 grammes, il faut faire 0.135*200 = 27, il vous faut alors 27 grammes de soude pour obtenir une saponification parfaite.

Vous pouvez vous aider avec le calculateur automatique des remèdes de grand-mère.

Je découvre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *