• INCI décryptage

    Cette semaine: l’huile de carthame, le triclosan

    huile-de-carthame

    Ingrédient TOP : L’huile de carthame

    Le carthame est une plante de la famille des astéracées d’origines méditerranéennes. Les graines de carthame fournissent une huile appelée huile de carthame, elle est riche en vitamine E et K et en acides linoléiques. L’huile de carthame est très utilisée pour la cosmétique naturelle : elle est hydratante, nourrissante et assouplissante. Elle est conseillée pour tous types de peaux. L’huile de carthame est aussi régénérante, elle participe au renouvellement cellulaire. Dans le maquillage, elle a aussi un pouvoir non comédogène.

    Read More

  • INCI décryptage

    Cette semaine: Le thé vert bio, les parabens

    thé-vert

    Ingrédient TOP : Le thé vert bio

    Le thé est la première boisson consommée dans le monde, après l’eau. Il est aussi utilisé en cosmétique pour ses vertus anti-oxydantes. Il contient de nombreuses molécules aux propriétés anti-oxydantes même supérieures à celles des vitamines E et C. Les produits cosmétiques Green Energy Organics utilisent le thé vert sous forme de cellules souches bio afin d’en retirer que le meilleur, et d’obtenir un effet d’auto renouvellement et de régénération cellulaire exceptionnel.

    Vous retrouverez bientôt sur notre blog un dossier spécial thés (thé vert, noirs et autres :) )!!

    Présent dans les produits cosmétiques de la marque Green Energy Organics: ici

     

    Ingrédient pas GLOP: Les parabens

    On en reparle une fois de plus mais soyez prudents, et pensez à lire les liste INCI de vos produits : butylparaben, méthylparaben, propylparaben etc … , allergènes et probablement cancérigènes, ils sont utilisés comme conservateurs. Pensez à les éviter !

    Tout d’abord, c’est quoi un paraben?

    Disons plutôt les parabens car il existe 5 types de parabens de synthèse (les méthyl-paraben, éthyl-paraben, propyl-paraben, butyl-paraben et isobutyl-paraben). Le paraben est un conservateur utilisé en cosmétique depuis plus de 40 ans… Mais c’est avant tout un produit chimique, utilisé dans la plupart des produits de beauté pour empêcher le développement des bactéries et des champignons (c’est un antifongique donc).

    La polémique sur les parabens est partie de l’étude – réalisée en janvier 2004 – du Professeur Philipa Varbre, de l’Université de Reading. Cette étude a en effet, révélé un lien entre les parabens et le cancer du sein. Une étude chinoise a aussi déterminé un lien entre les parabens et la fertilité masculine:

    « des effets toxiques du propyl-paraben et du butyl-paraben sur la reproduction ont été mis en évidence chez le jeune rat. Les études ont été réalisées à des doses susceptibles d’être compatibles avec les expositions humaines et suggèrent un risque potentiel pour la fertilité masculine. Aucun effet n’a été mis en évidence avec le méthyl-paraben ni avec l’éthyl-paraben »

    Enfin, le paraben est généralement substitué par du [highlight style=’default’] methylisothiazolinone [/highlight]; choisi par de nombreux industriels pour le remplacer. Présent dans les produits de toilette tels que les lingettes nettoyantes, les savons, ou les shampoings ainsi que les produits ménagers et dans les produits professionnels, le methylisothiazolinone (ou MIT) a remplacé les paraben. Cependant, sachez que ce dernier provoque de l’eczéma, selon la Société française de dermatologie.

    Bon ben voilà, le mieux est encore de ne pas utiliser de cosmétiques avec paraben, et surtout, dans le principe, cela est contre la [highlight style=’default’] philosophie du bio qui préconise ce la nature a de meilleurs [/highlight] et non la chimie :) !!

  • Beauté/ Cosmétique/ INCI décryptage/ Maquillage

    Comment bien choisir son produit de beauté bio

    Choisir sa cosmétique bio

    Dur dur de s’y retrouver au milieu de tous ces rayons de cosmétiques !

    Toujours plus beaux, plus parfumés et plus colorés les uns que les autres, les rayons de cosmétiques BIO deviennent à l’image des rayons traditionnels: toujours plus de couleurs, senteurs et de  marketing, mais comment s’y retrouver maintenant que le bio est devenu un « phénomène de mode » ! Comment s’y retrouver pour consommer des produits qui continuent à la fois de vous satisfaire – consommateurs – et qui en même temps, continuent de respecter une certaine éthique !

    On va essayer à travers cet article de vous donner quelques repères afin de mieux comprendre ce que vous achetez.

    Tout d’abord, voici quelques petits rappels des différentes raisons de passer aux cosmétiques bio :

    [list style=’check-green’]
    [list_item] Les cosmétiques bio respectent davantage l’environnement en utilisant des matériaux et des emballages recyclés ou recyclables et des méthodes de fabrication moins dangereuses pour la nature. [/list_item]
    [list_item] Les cosmétiques bio sont exempts de parfums, colorants et conservateurs de synthèse. Les risques d’allergies, d’intolérance, de dérèglement hormonal, ou de cancer sont donc largement réduits. Seuls 5% d’ingrédients non naturels sont autorisés par certains labels bio. D’autres les interdisent même complètement (Bdih). [/list_item]

    [list_item] Les cosmétiques bio contiennent plus de principes actifs  et apportent ainsi un meilleur résultat (extraits de plantes, fleurs, fruits ou huiles essentielles issus de l’agriculture biologique). [/list_item]
    [/list]

    Pour mieux comprendre ce dernier point, voici un schéma comparatif :

    A droite la composition d’un cosmétique conventionnel, à gauche celle d’un produit cosmétique bio!
    coposition-produit-bio

    COSMETIQUE CONVENTIONNEL

    COSMETIQUE BIO

    Phase aqueuse : eauPhase huileuse : silicones, huiles minérales, vaseline, paraffine 

    Emulsionnant, gélifiant, antioxydant : d’origine synthétique

     

    Principes actifs : d’origine synthétique ou extraits naturels

     

    Conservateurs : parabènes, phenoxyéthanol

    Parfums et colorants : d’origine synthétique

     

    Phase aqueuse : eau et eau florale (rose, lavande, neroli etc)Phase huileuse : huiles, beurres et cires végétales telles que l’amande douce, le jojoba, le karité, la cire d’abeille 

    Extraits végétaux : extraits de plantes, fleurs, ou fruits 100% naturels

     

    Huiles essentielles : naturelles ou biologiques

     

    Emulsionnants, conservateurs, gélifiants, colorants : d’origine naturelle

    Dans la phase aqueuse, l’eau est un ingrédient qui n’apporte rien à la peau, il sert uniquement de composant. Préférez donc les eaux florales, ou l’aloès Vera en remplacement pour apporter plus de bienfait à votre peau.

    Pour les reconnaître, les eaux florales sont décrites dans la liste INCI en tant que « floral water », et le jus d’aloe vera se traduit par « Aloe Barbadensis Leaf Juice ».

    La phase huileuse est très importante dans le produit cosmétique. Elle contribue à nourrir la peau et à lutter contre le vieillissement cutané. Il est donc important qu’elle soit composée d’huiles naturelles, de beurres ou de cires végétales. Parmi les plus efficaces, le beurre de karité, de cupuacu, l’huile d’amande douce, le jojoba, la cire d’abeille. Les silicones, paraffine, vaseline sont au contraire connus pour améliorer la texture du produit mais n’apporter aucunes amélioration à la peau.

    Pour les reconnaître dans la liste INCI, les huiles végétales sont suivies de « oil ».

    Les actifs sont ensuite choisis en fonction du type de peau ou du problème à traiter. A vous donc de choisir quel type de soin votre peau a besoin. Les huiles essentielles et les extraits de plantes ont fait leur preuve concernant leur efficacité sur la beauté de la peau. Notre liste d’ingrédients top vous permettra de découvrir quels sont les actifs anti-âges, hydratants, apaisants, purifiants etc…

    Pour les reconnaître dans la liste INCI, les huiles essentielles sont suivies de « oil » et les extraits de plantes suivis de « extract »

    Les additifs tels que les émulsionnants, conservateurs, gélifiants, colorants doivent être d’origine naturelle afin d’éviter tout risque d’allergies qui existent d’ors et déjà avec les additifs conventionnels (parabènes, phénoxyethanol, etc). Aujourd’hui on utilise par exemple la gomme xanthane en guise d’épaississant naturel, ou encore des pigments minéraux ou végétaux en guise de colorants.

    [highlight style=’default’]Vous avez donc le modèle d’un cosmétique idéal pour votre peau et votre santé.[/highlight]

    En conclussion: pensez donc à privilégier les actifs naturels qui vous correspondent, et à jeter un coup d’œil sur la liste INCI pour éviter tous les ingrédients déconseillés :

    Vous pouvez pour cela vous référer à la liste des ingrédients top et pas glop !